17 octobre 2018

Baisse des températures : Protéger les tuyaux du gel

En hiver, lorsque les mesures préventives ne sont pas respectées, les tuyauteries risquent de geler et il y a une déperdition de chaleur !

Ces désagréments peuvent être évités en isolant thermiquement ses canalisations intérieures et extérieures tout en les préservant des déformations et des risques de rupture et d’endommagement liés à leur gel !

Notons également que les fissures causées lors du gel produisent non seulement du bruit mais provoquent également des fuites d’eau lorsque les températures remontent !

L’artisan plombier Paris 17 de Fécamp Services vous propose un guide pratique en 4 étapes pour protéger vos canalisations durant les périodes de chute significative des températures !

La purge des robinets extérieurs

Lorsque les températures baissent significativement, les canalisations et la robinetterie extérieures sont sujettes au gel qui implique un risque d’éclatement de la tuyauterie !

Il est impératif de penser à protéger les installations situées à l’extérieur et celles situées dans des zones non chauffées à l’instar du garage !

Cette protection passe par une évacuation des eaux après fermeture de la vanne d’arrêt pour ensuite ouvrir les robinets purgeurs situés sur les côtés !

L’isolation et la protection des canalisations

L’isolation des canalisations se fait via de la laine de verre en la fixant par du ruban adhésif ou par des fils de fer.

L’isolation de la tuyauterie peut également être réalisée avec de la mousse polyéthylène qui se fixe en épousant la forme des conduits et en se fermant via une fermeture éclair ou à queue-d’aronde !

Au niveau des coudes, l’isolant est placé en mettant l’ouverture à l’intérieur de la courbe ! Pour les raccords en T, on prévoit un creux dans la mousse ! Quant à la robinetterie, une bande de mousse reste l’isolant idéal !

Ensuite, pour protéger les canalisations, on pourra appliquer un câble chauffant dont le raccordement électrique doit se faire suivant des normes spécifiques à respecter rigoureusement ! Notons également que le tuyau sur lequel est posé le câble chauffant doit être parfaitement isolé !

La protection du robinet extérieur

Pour éviter le gel de la robinetterie extérieure et des canalisations extérieures, il faudra les fermer en hiver en coupant l’alimentation en eau et en purgeant la canalisation via l’ouverture du robinet ! Notons que le seuil critique à partir duquel les températures peuvent endommager vos installations est fixé à 5°C !

Protection des canalisations : Les mesures préventives

Lorsque les températures baissent considérablement entrainant le gel des eaux situées au niveau de la robinetterie et des canalisations, ces dernières s’endommagent par éclatement !

Notons qu’il existe un système autonome de sécurité antigel thermostatique nommé EXOGEL et que l’on place en prévention du gel sur toute l’installation à hauteur de 50 mètres maximum !

Ce système préventif fonctionne sans électricité et s’installe dans toutes sortes de bâtiments privés après le compteur d’eau, les robinets, les canalisations, les ballons d’eau et tout équipement exposé au gel !

Par contre, l’EXOGEL est installé en amont du compteur d’eau pour les bâtiments publics !

Notons que ce système antigel autonome, permet également de réaliser des économies d’eau grâce à son mécanisme anti gaspillage !

 

En hiver, lorsque les mesures préventives ne sont pas respectées, les tuyauteries risquent de geler et il y a une déperdition de chaleur !

Ces désagréments peuvent être évités en isolant thermiquement ses canalisations intérieures et extérieures tout en les préservant des déformations et des risques de rupture et d’endommagement liés à leur gel !

Notons également que les fissures causées lors du gel produisent non seulement du bruit mais provoquent également des fuites d’eau lorsque les températures remontent !

L’artisan plombier Paris 17 de Fécamp Services vous propose un guide pratique en 4 étapes pour protéger vos canalisations durant les périodes de chute significative des températures !

La purge des robinets extérieurs

Lorsque les températures baissent significativement, les canalisations et la robinetterie extérieures sont sujettes au gel qui implique un risque d’éclatement de la tuyauterie !

Il est impératif de penser à protéger les installations situées à l’extérieur et celles situées dans des zones non chauffées à l’instar du garage !

Cette protection passe par une évacuation des eaux après fermeture de la vanne d’arrêt pour ensuite ouvrir les robinets purgeurs situés sur les côtés !

L’isolation et la protection des canalisations

L’isolation des canalisations se fait via de la laine de verre en la fixant par du ruban adhésif ou par des fils de fer.

L’isolation de la tuyauterie peut également être réalisée avec de la mousse polyéthylène qui se fixe en épousant la forme des conduits et en se fermant via une fermeture éclair ou à queue-d’aronde !

Au niveau des coudes, l’isolant est placé en mettant l’ouverture à l’intérieur de la courbe ! Pour les raccords en T, on prévoit un creux dans la mousse ! Quant à la robinetterie, une bande de mousse reste l’isolant idéal !

Ensuite, pour protéger les canalisations, on pourra appliquer un câble chauffant dont le raccordement électrique doit se faire suivant des normes spécifiques à respecter rigoureusement ! Notons également que le tuyau sur lequel est posé le câble chauffant doit être parfaitement isolé !

La protection du robinet extérieur

Pour éviter le gel de la robinetterie extérieure et des canalisations extérieures, il faudra les fermer en hiver en coupant l’alimentation en eau et en purgeant la canalisation via l’ouverture du robinet ! Notons que le seuil critique à partir duquel les températures peuvent endommager vos installations est fixé à 5°C !

Protection des canalisations : Les mesures préventives

Lorsque les températures baissent considérablement entrainant le gel des eaux situées au niveau de la robinetterie et des canalisations, ces dernières s’endommagent par éclatement !

Notons qu’il existe un système autonome de sécurité antigel thermostatique nommé EXOGEL et que l’on place en prévention du gel sur toute l’installation à hauteur de 50 mètres maximum !

Ce système préventif fonctionne sans électricité et s’installe dans toutes sortes de bâtiments privés après le compteur d’eau, les robinets, les canalisations, les ballons d’eau et tout équipement exposé au gel !

Par contre, l’EXOGEL est installé en amont du compteur d’eau pour les bâtiments publics !

Notons que ce système antigel autonome, permet également de réaliser des économies d’eau grâce à son mécanisme anti gaspillage !

Baisse des températures : Protéger les tuyaux du gel
Laissez un avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *