18 décembre 2018 médecin légiste Sophie Gromb

Des spécialités liées à la médecine légale

La médecine légale est la discipline utilisée pour établir un diagnostic complet de la cause du décès d’un individu décédé ou de la gravité d’une blessure chez une personne vivante. Ce diagnostic se fait par autopsie, tests tissulaires ou par d’autres moyens; le terme est utilisé comme synonyme de « médecine légale » dans son sens étroit. Dans le cas d’une personne décédée, l’identification correcte de la cause du décès ou d’une blessure contribue à protéger les droits humains de la personne décédée et contribue à la sécurité de la communauté.

La cause du décès n’est pas le seul facteur à analyser. Par exemple, il peut y avoir des cas dans lesquels la mort peut avoir été causée par un état tel qu’une hémorragie méningée ou un traumatisme, et d’autres résultats doivent être utilisés pour déterminer le responsable. En cas de blessure, le médecin légiste doit déterminer s’il s’agit de la cause du décès et du type d’arme qui aurait pu causer une telle blessure. Dans le cas d’un accident de la route, ils peuvent enquêter sur les blessures de la victime pour déterminer la direction dans laquelle elle a été touchée et blessée par le véhicule. Et si plusieurs véhicules sont impliqués, quel véhicule est responsable de quelle blessure. On peut également leur demander d’estimer le temps qui s’est écoulé depuis le décès et de rechercher des marques distinctives ou des cicatrices chirurgicales sur des corps non identifiés.

Quelques métiers liées à la médecine légal

Si l’idée de médico-légale vous intéresse, voici quelques-uns des domaines de spécialité. Vous pouvez choisir de se concentrer sur :

Spécialiste en psychiatrie médico-légale

Des psychiatres légistes travaillent dans des prisons, des centres de détention pour mineurs et des hôpitaux psychiatriques où ils s’occupent de problèmes de santé mentale et de troubles psychologiques tels que le risque de violence ou de suicide.

Infirmière examinatrice en cas d’agression sexuelle

Pour travailler dans cette spécialité, vous devez d’abord suivre une formation hautement spécialisée sur les subtilités de l’évaluation des blessures d’une victime d’agression sexuelle et de la collecte de preuves médico-légales relatives à des crimes sexuels. Celles-ci sont généralement effectuées dans une salle d’urgence. En tant qu’infirmière examinatrice en matière d’agression sexuelle, votre travail implique entre autres de témoigner devant un tribunal, de défendre les intérêts de la victime et d’orienter les patients vers les services juridiques dont ils pourraient avoir besoin.

Médecin légiste pédiatrique

Des spécialistes en pédiatrie légale assistent les cas dans lesquels des enquêtes sur la négligence, la maltraitance ou les agressions sexuelles sont exercées. Ente donné que les enfants ont souvent du mal à exprimer exactement ce qu’ils ont vécu, ils peuvent être particulièrement vulnérables. Travailler dans cette spécialité nécessite des compétences spécialisées pour interroger et examiner ces jeunes victimes sans ajouter au traumatisme.

Spécialiste en gérontologie médico-légale

Cette spécialité est axée sur l’aide dans les cas de maltraitance ou de négligence envers les personnes âgées. En tant que spécialiste en gérontologie médico-légale, vous pouvez travailler dans un établissement de soins ou dans un organisme de services sociaux dédié aux questions juridiques et aux droits de l’homme en ce qui concerne les soins aux personnes âgées.

Toutes ces spécialités et plus sont bien présente dans le Centre d’Accueil d’Urgences des Victimes d’Agression crée par Sophie Gromb-Monnoyeur en 1999.

Des spécialités liées à la médecine légale
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *