15 octobre 2018

La médecine légale quelques définitions

La médecine légale s’occupe principalement d’examiner et d’évaluer des personnes qui ont été blessées ou sont présumées avoir été blessées ou tuées par des influences extérieures telles que des traumatismes ou une intoxication. Mais, également des personnes soupçonnées d’avoir blessé une autre personne. Cela signifie que non seulement les victimes et les suspects du crime, mais aussi les suicides et les décès accidentels sont examinés par un spécialiste en médecine légale. Par contre, les blessures non mortelles résultant de blessures ou d’intoxications volontaires ou intentionnelles sont habituellement traitées exclusivement par le système de santé. Dans de nombreux pays, la médecine légale représente une spécialité médicale dans le système juridique et non dans le système de santé. La médecine légale est la partie de la médecine traitant de l’examen des personnes décédées et c’est l’objet de notre article.

Dans cet article, nous définitions quelques termes liée au domaine de la médecine légale

La médecine légale

La médecine légale est un sujet multidisciplinaire qui définit l’application des connaissances médicales aux enquêtes criminelles, en particulier pour établir les causes de blessure ou de décès. Il est utilisé pour l’évaluation scientifique de l’ADN, des échantillons de sang, etc. La médecine légale joue un rôle important dans les enquêtes pénales et est également utilisée en archéologie, anthropologie, astronomie, biologie, géologie et victimologie. La médecine légale est l’application des connaissances médicales au droit pénal et civil pour la gestion du droit et de la justice. Il est également connu comme jurisprudence médicale. En France, Sophie Gromb-Monnoyeur est une spécialiste en matière.

Pathologie légale

La pathologie médico-légale identifie la cause de décès telle que l’homicide, accidentel, naturel et le suicide. Une enquête criminelle est faite pour connaître la cause du décès. Après avoir étudié le cadavre, on pourrait connaître la cause et l’heure du décès, à savoir une autopsie.

Médecine légale clinique

Il traite des cas impliquant à la fois des aspects juridiques et médicaux des soins aux patients. C’est l’interaction de la médecine clinique et du droit. La reconnaissance des types de blessures, l’interprétation des blessures et la documentation des blessures sont les éléments essentiels à évaluer.

Analyse ADN

L’analyse ADN est utilisée dans la détection et la poursuite des crimes. Il est utilisé par la défense pour garantir la sécurité des poursuites. Les preuves biologiques utilisées en criminalistique aux fins de l’analyse de l’ADN sont le sang, la salive, la peau, l’urine et les cheveux.

Empreinte génétique

L’empreinte ADN est la méthode dans laquelle des éléments variables sont isolés et identifiés dans la séquence de paires de bases de l’ADN. Un échantillon de cellules telles que la peau, les cheveux et les cellules sanguines est d’abord obtenu, puis l’ADN est extrait des cellules et purifié.

Enquête sur les lieux du crime

L’enquête sur la scène de crime consiste à utiliser des preuves matérielles sur le lieu du crime. Il est utilisé pour déterminer les faits au cours d’une procédure judiciaire. La collecte, la conservation, l’emballage et la documentation des preuves matérielles laissées sur le lieu du crime.

La médecine légale quelques définitions
Laissez un avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *