8 octobre 2018 pagne africain cover

Le pagne africain fer de lance de la mode occidentale

La mode africaine est d’une richesse culturelle déconcertante. Riche en motifs et couleurs, les propositions des différents stylistes africains sont infinies. Et les occidentaux s’y mettent également, issus de la diaspora ou non. À la base de tout : le pagne africain, dont les seules limites sont la créativité de chacun.

Des motifs ethniques à la base de tout

pagne africain

Le tissu wax est un tissu africain généralement appelé pagne qui se caractérise par une base de motifs ethniques. Ces motifs, ce sont les patterns qui composent le visuel du tissu.

Ces patterns, il en existe des milliers. Les patterns de gros producteurs comme Vlisco sont très connus et facilement identifiables. Mais la vraie richesse des motifs de pagnes se trouve dans l’artisanat local africain.

En se baladant dans des pays comme la Tanzanie, la Côte d’Ivoire, le Nigeria ou encore le Ghana, on peut trouver des patterns uniques, avec des motifs d’une très grande richesse, que l’on ne retrouvera pas chez Vlisco et consorts.

Des jeux de couleurs uniques

Une autre caractéristique forte du pagne africain, c’est les couleurs qui le composent. Si pendant longtemps, peu de risques ont été pris à ce niveau, on trouve aujourd’hui des designers qui associent à leurs patterns des couleurs très modernes et originales. Les jeux de forme ne sont plus les seuls catalyseurs du pagne, les couleurs entrent maintenant en scène et donnent de la consistance à une pièce qui peut déjà avoir beaucoup de cachet.

pagne africain

Voici un exemple de jeu de couleurs que l’on ne retrouve malheureusement pas assez souvent chez les créateurs Occidentaux, dans une mode aujourd’hui trop codifiée. Les stylistes africains comme Nana Wax ont su prendre des risques, avoir recours à des couleurs contemporaines et ainsi faire passer un cap au tissu wax.

Une infinité de modèles

La richesse finale du pagne africain, c’est la capacité de tout à chacun de s’inspirer et créer la pièce qu’il désire, en se basant sur les créations H&M à Hermès, en passant par The Kooples.

Il suffit de se balader sur Pinterest à la recherche du modèle idéal, et de s’adresser à une couturière pour reproduire à l’identique mais en pagne africain la pièce désirée.

Coût de fabrication ? Entre 20 et 50 € en fonction de la quantité de tissu nécessaire pour le modèle désiré, puis 50 à 80€ pour rémunérer la couturière. L’idéal étant de s’adresser à une personne de confiance près de chez soi.

À partir de là, votre propre créativité sera la seule limite.

Le pagne africain fer de lance de la mode occidentale
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *