21 février 2019

Pente de toitures, toutes les réglementations et normes que vous devez savoir

Une réglementation stricte a été édictée par les autorités en matière de pente de toiture d’une maison d’habitation. Le degré de cette pente est fonction du climat de chaque région et dépend aussi du type de matériau que vous utilisez pour couvrir votre toiture. Il faut aussi préciser que la situation de l’immeuble à couvrir a une influence sur le degré de la pente.

La situation de l’immeuble, un critère qui influe sur le degré de la pente

Par la situation de l’immeuble, la législation française entend l’exposition de votre maison d’habitation selon l’environnement. Si vous avez choisi de construire votre immeuble tout au fond d’une cuvette, c’est-à-dire que des collines sont présentes tout autour, votre maison est considérée comme étant en situation protégée. En effet, elle jouit d’une protection contre le vent, peu importe la direction que peut prendre celui-ci. Sont aussi considérés comme en situation protégée les immeubles semi-entourés. Ces derniers sont aussi à l’abri de rafales de vent.

Une maison est par contre dite en situation exposée si le lieu d’implantation de votre immeuble fait qu’il soit directement exposé aux intempéries. Sont principalement concernées par cette qualification les maisons implantées au bord de la mer, celles se trouvant sur des îles et celles qui sont construites tout en haut des falaises. À part ces lieux, la législation en vigueur considère aussi comme en situation exposée les immeubles situés à proximité des cols de montagne et dans les vallées étroites. La possibilité pour le vent de s’engouffrer régulièrement dans ces zones explique ce classement.

Enfin, si vous avez implanté votre maison sur un plateau ayant des dénivellations de faible degré ou dans une plaine, que cet espace soit étendu ou non, vous êtes en situation normale.

Avant de confier à un expert en toiture tel que ce couvreur professionnel dans le 28, la construction de votre toit et la pose de la couverture, renseignez-vous auprès des autorités locales par rapport à la situation de votre immeuble.

La localisation géographique, un critère déterminant dans la détermination du niveau de la pente

À côté de la situation de votre maison d’habitation, vous devez aussi prendre en compte la zone géographique où elle est implantée ainsi que le climat qui y règne. La législation française distingue actuellement 3 zones principales. La première se trouve à l’arrière du territoire français et au-delà des 40 km de la zone littorale et à moins de 200 m au-dessus du niveau de la mer. Les localités se trouvant entre 20 et 40 km de la zone littorale et/ou se situant à un niveau compris entre 200 et 500 m du niveau de la mer sont classées dans la Zone 2. Enfin, la Zone 3 inclut les parties à proximité de la mer, celles qui se situent à moins de 20 km de celle-ci et à une hauteur dépassant les 500 m au-dessus du niveau de la mer.

Comment faire pour bien calculer la pente de votre toit ?     

Des outils de calculs sont disponibles en ligne si vous voulez avoir une idée de cette mesure. Compte tenu de l’importance de la toiture toutefois, pour effectuer le calcul de la pente de votre toit, vous devez vous adresser à un couvreur professionnel. Expérimenté et ayant reçu une formation spécifique dans ce domaine, il maîtrise parfaitement les méthodes de calcul y afférent.

Pour cela, ce dernier se basera sur les critères que nous venons de découvrir plus haut. Votre couvreur prendra également en considération le type de couverture que vous voulez installer pour adapter le degré de la pente de votre toiture aux réglementations en vigueur.

Pente de toitures, toutes les réglementations et normes que vous devez savoir
Laissez un avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *